L’immobilier est-il une bonne partie en matière d’investissement ?

L’immobilier est un bon investissement, surtout à long terme.  Les valeurs immobilières fluctuent d’un mois à l’autre mais augmentent régulièrement au fil du temps. Ce qui en fait un actif qui s’apprécie. De plus, l’immobilier a une valeur intrinsèque en tant qu’actif réel et physique, contrairement aux actions qui sont des actifs papier ou financiers. Alors pourquoi tout le monde n’investit-il pas dans l’immobilier ? Eh bien, il y a une courbe d’apprentissage et il faut beaucoup d’argent pour commencer. Cela ne doit pas vous dissuader de saisir cette opportunité, mais vous devez savoir quel type d’investissement immobilier vous convient le mieux, que ce soit :

  • L’accession à la propriété
  • Le rachat d’une maison
  • Posséder un bien locatif
  • Passons en revue les risques et les avantages de chaque option, afin que vous puissiez prendre des décisions plus avisées pour devenir un investisseur immobilier.
  1. Franchir le pas de l’accession à la propriété

Vous souvenez-vous de la première fois où vous avez pensé à acheter votre propre maison ? À ce moment-là, vous envisagiez de devenir un investisseur immobilier. La plupart des acheteurs d’une première maison abordent le processus avec les besoins de leur style de vie au premier plan. Ces acheteurs se concentrent d’abord sur l’apparence, les finitions, le confort et la commodité d’une propriété. Cependant, lorsque vous considérez votre résidence principale comme un investissement, votre première priorité est d’acheter une propriété qui a la meilleure chance de réaliser une augmentation significative de sa valeur au fil du temps. Tout se résume à poser les bonnes questions sur la maison que vous voulez acheter. “Suis-je dans le bon achat ? Suis-je dans la bonne ville ? Suis-je dans la bonne ville ? Suis-je dans la bonne partie de la ville qui a réellement de la place pour se développer par rapport à l’augmentation des prix. Pour mieux répondre à ces questions, visitez le site https://yanndarwin.com/, il vous apportera toutes les informations nécessaires pour maitriser le secteur de l’investissement immobilier.

  1. Opter pour la revente

De nombreux acheteurs d’une première maison prévoient de la vendre dans 5 à 10 ans, afin de pouvoir acheter une maison plus grande lorsque leur famille s’agrandira ou que leurs revenus augmenteront. Lorsque vous achetez votre première maison dans un esprit d’investisseur, vous prévoyez d’utiliser le bénéfice de sa vente éventuelle pour constituer un acompte important sur votre nouvelle maison. Si vous jouez bien vos cartes, cette mise de fonds importante peut vous permettre d’effectuer des versements hypothécaires sur une maison plus coûteuse qui sont égaux ou inférieurs aux versements hypothécaires de votre maison de départ. Ensuite, en supposant que vous ayez conservé cette maison et remboursé votre prêt hypothécaire, sa vente pourra financer votre retraite.

  1. Faire face aux défis malgré la circonstance

Gardez à l’esprit que si l’immobilier est un actif qui s’apprécie, l’usure d’une propriété au fil du temps entraîne une dépréciation de sa structure physique, surtout si elle n’est pas entretenue correctement. Si vous voulez couper les cheveux en quatre, c’est en fait le terrain sur lequel votre maison est construite qui s’apprécie, ce qui explique pourquoi l’emplacement a un si grand impact sur la valeur d’une propriété. Les experts recommandent de budgétiser au moins 1 % de la valeur de votre maison par an pour l’entretien. Même si vous ne dépenserez peut-être pas ce montant, mettez-le de côté afin d’être prêt à faire face à des dépenses importantes, comme un nouveau système de chauffage, de ventilation et de climatisation, le remplacement du toit ou la réparation des fondations.