Opportunités d’investissement en France et aussi au Belgique

Actuellement, face à la baisse des rendements des fonds à revenu fixe, les investisseurs comme vous se tournent de plus en plus vers des placements plus performants et à risque limité.Pourquoi devriez-vous investir dans l’immobilier par le biais de votre police d’assurance-vie ?Que vous souhaitiez viser des rendements plus élevés, détenir un actif sûr et à risque limité, dynamiser votre épargne, bénéficier d’une fiscalité attractive par rapport à la détention directe ou détenir un actif hors succession, il existe de nombreuses bonnes raisons d’investir dans l’immobilier via votre contrat d’assurance vie. Pour un investissement limité, vous pouvez détenir un actif à la fois sûr – parce qu’il repose sur un parc immobilier diversifié d’immeubles de bureaux, de crèches, de cliniques, de maisons de retraite, etc.-

Dans quels actifs immobiliers pouvez-vous investir ?

Vous connaissez sans doute les termes SCPI, OPCI, SIIC en France et SIR en Belgique. Vous pouvez également investir dans l’immobilier par le biais de fonds immobiliers cotés ou non cotés, ou encore constituer votre portefeuille immobilier privé au sein d’une société et détenir ses titres au sein de votre contrat d’assurance.Comme vous pouvez le constater, les possibilités sont nombreuses et variées. Nous nous attacherons ici à décrire le cadre juridique et fiscal de la détention de SCPI et OPCI françaises et de SIR belges au sein de votre contrat d’assurance-vie.

Cadre juridique et fiscal de l’investissement immobilier par l’assurance-vie

Parmi toutes les possibilités d’investissement immobilier offertes par l’assurance vie, les plus populaires sont les investissements en SCPI, OPCI et SIR. Faisons le point sur ces dernières :

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI)

Le cadre juridique

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier sont des sociétés ayant pour objet exclusif l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier à usage commercial ou d’habitation.La gestion est confiée à une société de gestion agréée qui se charge de louer et d’entretenir les biens immobiliers.Les sommes versées par les souscripteurs sont destinées à l’achat et à la gestion des biens immobiliers.En contrepartie de leurs apports, la société verse aux souscripteurs des loyers proportionnels aux apports des souscripteurs, déduction faite des frais liés au patrimoine.S’apparentant à un investissement immobilier direct, elle permet aux investisseurs de percevoir des revenus immobiliers sans les soucis de gestion locative tout en leur permettant d’investir même avec des sommes modestes.Les SCPI peuvent être des fonds à capital fixe ou à capital variable. Les SCPI à capital fixe émettent de nouvelles parts jusqu’à ce que leur capital soit entièrement souscrit, après quoi elles sont dites fermées, contrairement aux SCPI à capital variable qui émettent et annulent des parts en permanence.

Fiscalité

La SCPI est transparente fiscalement, c’est-à-dire que chaque investisseur est imposé individuellement sur les revenus imposables de la société au prorata des parts qu’il détient.Les revenus de source française générés par la SCPI détenue au travers d’un contrat d’assurance sont imposables au taux de l’impôt sur les sociétés en France de 33,33% (taux qui sera réduit à 28% en 2020, 26,5% en 2021 et 25% à partir de 2022).Les plus-values de cession de parts de SCPI sont également imposables en France au taux de 33,33%.

Related Posts